OUVREZ LES MALLES !

Sous le titre « Quand la Suisse ouvre ses coffres » Le Musée de la Visitation nous propose un voyage parmi les richesses du couvent de la Visitation de Fribourg en Suisse. Pour que ce voyage prenne toute sa signification, le scénographe nous fait évoluer autour de vitrines - inspirées des malles Louis Vuitton – transparentes de tous les côtés - verticales ou horizontales - renfermant chasubles, dalmatiques, voiles de calice, antependia, et, même, d’incroyables patchworks molletonnés qui composent les housses qui préservent ces trésors. Je ne peux que vous inviter à faire le déplacement à Moulins et profiter ainsi de cette occasion unique de voir et apprécier des ornements que vous ne verrez autrement jamais, tant ces maisons religieuses sont fermées au commun des mortels que nous sommes.

 

Dès l’entrée de l’exposition, Figure 1, on est accueilli par un ensemble – chasuble, dalmatique, chape, voile de calice, pale datant du milieu du XVIIIe siècle avec de bouquets de fleurs et feuillage en soies polychromes. Les bordures et les galons indiquant la croix et la colonne de la chasuble sont brodés en guipure de filé, lames et paillettes or du plus bel effet et définissent des espaces occupés par les bouquets. Le tout dans un état de fraicheur des coloris tout à fait remarquable.

Figure 1 bd 1 Figure 1 : Ensemble pour les messes solennelles de la béatification de Jeanne de Chantal à Fribourg vers 1751 (chape, chasuble et voile de calice, dalmatiques). Broderie de soie au passé empiétant, de fils d'or filé, frisé et lames pour les entourages et les galons, en guipure et en couchure. Les broderies de ces vêtements sont soit taillées dans des meubles civils à fond cannelé lamé d’argent doré, soit des réapplications au XIXe sur différentes damas de soie crème. Visitation de Fribourg © Jean Foisselon.

 

Mais ceci n’est qu’un hors d’œuvre puisque le regard se dirige tout naturellement vers la grande salle où c’est un vrai feu d’artifice comme le montrent les Figures 2 et 3.  

Figure 2 bd

Figure 2 : Vue de la grande salle avec les « malles » horizontales supportant les « malles » verticales enfermant divers vêtements liturgiques des XIXe et XXe siècle. © Jean Foisselon.

 

Figure 3 bd

Figure 3 : Une autre vue de la grande salle avec au premier plan la vitrine avec les housses en patchwork. © Jean Foisselon.

 

Il est difficile de singulariser quelques objets parmi tant de belles choses exposées mais au cours de notre déambulation nous avons pu admirer cette magnifique chape, Figure 4, totalement brodée et avec un orfroi, Figure 5, dont la décoration et la qualité de la broderie nous a rappelé celui de notre collection conservé aujourd’hui au Trésor de la Cathédrale du Puy-en-Velay, Figure 6.

 

Figure 5

Figure 4 : Chape blanche au Pélican. Broderie de soies polychromes (simple et chenille) au passé empiétant et éléments or (filé, frisé, lames et cannetilles) en couchure, guipure et gauffrure. Fond satin de soie blanc. Début du XXe siècle. Visitation de Salò (Italie) © Jean Foisselon.

 

Figure 105

Figure 5 : Détail de l’orfroi de la chape de la Figure 4.

 

Figure 6

Figure 6 : Orfroi de Chape, Italie, début XVIII siècle. Broderie de fils d'or filé, frisé et lame pour les entourages et les galons, en guipure et en couchure. Les fruits et fleurs en fils de soie polychromes au passé, satinés de fils d'argent. Le tout sur un fond de cannelé moiré. Cloître de la cathédrale du Puy-en-Velay, Collection Cougard-Fruman, Donation Cougard-Fruman, Mécénat Zaleski. © Alain Rousseau.

 

Un peu dans le même esprit est l’ensemble solennel (chape, dalmatiques, chasuble, et accessoires) de la Visitation de Salò (Italie) brodé dans la première moitié du XVIIIe siècle, Figure 7, où l’on retrouve le motif décoratif du drapé, comme dans le bas de la chape, et la décoration entremêlant des rinceaux en broderie or avec de magnifiques fleurs d’imagination et les incontournables grappes de raisin noirs au pied et de chaque côté de la colonne de la chasuble.

 

Figure 7

Figure 7 : Chasuble aux fleurs et aux fruits. Fond cannelé de soie blanc, moiré à l’antique. Broderie : filé et lames d’or en couchure, fils de soie au passé empiétant. Première moitié du XVIIIe siècle. Visitation de Salò © Jean Foisselon.

 

La chasuble qui a reçu toute notre attention et nous a rendu jaloux est la très élégante du XVIIIe siècle, Figure 8, brodée exclusivement en couchure d’argent de motifs d’arabesques portant de fleurs et feuillages stylisés d’une grande délicatesse sur un fond satin de couleur saumon.


Figure 8

 

Figure 8 : Chasuble rouge à décor argent de la Visitation de Soresina (Italie). Fond satin de soie corail. Broderie : éléments métalliques argent (filé et filé ondé, lames) en couchure. Première moitié du XVIIIe siècle. © Jean Foisselon.

 

Pour terminer, et vous inciter à visiter cette exposition avant sa fermeture le 24 décembre 2018, je vous offre la photo d’une robe de statue (Vierge ?), Figure 9, avec de grandes épaulettes qui la rend très originale par rapport à celles que nous avons l’habitude de rencontrer.


Figure 9

 

Figure 9 : Robe de la madone de la Visitation de Baggiovara (Italie), probablement taillée dans un vêtement civil (manteau de cour féminin ?). Fond velours de soie vert. Broderie : éléments métalliques or (lames brillante et estampée) au passé plat. © Jean Foisselon.

 

2018 - Quand la Suisse ouvre ses coffres

83, rue d’Allier
Moulins

18 mai au 24 décembre 2018

Entrée : 4€

Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Le dimanche et jours fériés de 15h à 18h
Visite conférence sur réservation (04 70 44 39 03)

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 05/11/2018